fbpx
portrait officiel de louis XV

Les portraits officiels de Louis XV

11 Juin 2021 | L'art et l'actu

Un climat politique d’une rare violence, des rumeurs complotistes attisées par des personnalités publiques, une crise économique sans précédent et un coup porté au plus haut représentant de l’Etat… Bienvenue en 1757. Robert-François Damiens vient de frapper Louis XV, qui s’en tire avec une belle frayeur et une égratignure.

Tellement petit

Le règne de Louis XV est globalement moins connu que les commodes du même nom. La faute à une politique de com beaucoup moins orchestrée que celle de Louis XIV. La vie de Louis XV (1710-1774) ne démarrait pas sous les meilleures auspices. C’est une épidémie de rougeole qui en quelques jours le fait orphelin de père et de mère, fils devenu unique et dauphin de la couronne. Il a 2 ans et deviendra roi à la mort de son illustre arrière grand-père, à 5 ans. Hyacinthe Rigaud, peintre du célébrissime portrait de Louis XIV, exécute aussi celui du tout jeune roi. On sait de Rigaud (1659-1743) qu’il excellait dans la pénétration des caractères. Aura-t-il deviné les hésitations futures d’un roi trop jeune, son goût pour les belles choses et les plaisirs, tempéré par la foi, l’autorité des Bourbons, coupée à l’eau tiède de la peur ?

portrait de Louis XV à 5 ans

Le premier des portraits officiels de Louis XV, enfant, par Hyacinthe Rigaud en 1715. © RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot.

Ambiance ambiance

Toujours est-il qu’en 1757, Louis XV n’est pas à la fête. Sa pieuse et productive épouse Marie Leszczynska a plus qu’accompli ses devoirs et Louis vit à la colle avec Madame de Pompadour, née Jeanne Poisson, que le tout Paris déteste. Les pamphlétaires et chansonniers s’archarnent contre la sexualité volage du roi et contre sa parvenue de favorite. Puis une affaire d’enlèvements d’enfants à Paris commence à tourner en boucle sur les réseaux. Le roi se baignerait dans leur sang et autres horreurs.
Au Parlement de Paris, les Conseillers s’échauffent contre ce monarque trop peu aux affaires. Un domestique du Parlement, originaire d’Arras et un peu illuminé, enfile une redingote jaune (ça c’est pas sûr) et file à Versailles pour y souffleter le roi et sauver la France.

La clémence de Louis

Le geste sera sans conséquence pour la santé du roi, mais le Parlement mettra un point d’honneur à montrer que dans le Royaume de France, l’ordre règne. Acte isolé ou complot ? Robert-François Damiens sera torturé pour avouer. Il est jugé puis la main coupable est brulée vive, avant qu’on écartèle tout le bonhomme, fort solide, pendant des heures. Le roi voulait pour lui la clémence. Il n’en sera rien. Au point de dégouter deux bourreaux de leur métier. Louis XV n’a pas raison contre le Parlement qui veut flatter une opinion publique, toute jeune dans le concept et déjà versatile. En 1757, l’opinion est tueuse de roi en mots mais massacreuse de régicide en place de Grève.

Le roi champion de la réinsertion

Pourtant le roi Bien-Aimé est à l’origine d’un grand chantier de réinsertion pour délinquants. Ou presque. C’est aux Van Loo que l’on doit le plus grand nombre de portraits officiels de Louis XV et de sa famille. Van Loo, c’est pas très français pour des peintres de cour française. Carle, Jean-Baptiste et Louis-Michel descendent en droite ligne de Jacob Van Loo, peintre néerlandais arrivé en France par le premier Thalys, après avoir tué un homme dans une bagarre à Amsterdam. Il intègre avec succès l’Académie royale des Beaux-Arts et transmet ses talents à ses fils, petits-fils (Carle et Jean-Baptiste) et arrière-petits-fils (Louis-Michel, entre autres).

portrait de Louis XV jeune

Un portrait officiel de jeunesse (vers ses 11 ans), d’après Jean-Baptiste Van Loo. © Château de Versailles, Dist. RMN / © Jean-Marc Manaï

Et champion de la diversité

C’est notamment à Carle Van Loo que Louis XV confie la direction des études de l’Ecole des élèves protégés. Cette école de l’Académie royale des Beaux-Arts préparait les futurs peintres au concours en 3 ans. Louis XV avait réservé, sur les 100 places annuelles ouvertes sur ParcoursSup, 6 places à des élèves non issus d’académiciens, à qui il offrait une bourse royale. La noblesse finit par saper la politique d’ouverture… L’école ferme à la mort du roi.

Portrait officiel de Louis XV

Longtemps attribué à son père Carle, le plus connu des portraits officiels de Louis XV, en 1760, serait de la main de Louis-Michel Van Loo. © RMN-GP (Château de Versailles) / Droits réservés.

Portrait de Emmanuel Macron par la journaliste Candice Nedelec.

1 Commentaire

  1. Beau parallèle avec notre époque contemporaine, traité avec humour, raffinement et érudition…
    Bravo !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Qu’est ce qui fait marcher Rembrandt ?

Qu’est ce qui fait marcher Rembrandt ?

Qu’est ce qui fait marcher Tapie ? Mais qu’est ce qui fait marcher Tapie ? J’ai encore la petite phrase de la pub Wonder dans la tête et je ne vous cache pas que petite, j’étais très réceptive au charme de Ken Tapie bousculant Barbie secrétaire. Ce qui a fait marcher...

lire plus
La carrière suicidée de Jeanne Hébuterne

La carrière suicidée de Jeanne Hébuterne

Il était immigré, elle était française. Lui d’une religion, elle d’une autre. On se relevait à peine d’une guerre mondiale. Ils étaient artistes et mangeaient par intermittence. Le temps tournait au vent et au froid et se chauffer serait bientôt un luxe intermittent...

lire plus